info@rqoh.com 514 846-0163 ou sans frais 1 866 846-0163
3 candidats, 7 questions, un débat pour le logement communautaire.
20 septembre 2018

3 candidats, 7 questions, un débat pour le logement communautaire.

Trois partis politiques en course pour former le prochain gouvernement du Québec ont été présents hier soir, lors du débat sur le logement communautaire organisé par la FOHM et la FECHIMM. Mario Laframbroise, député sortant de Blainville pour la CAQ, Marlène Lessard, candidate de Québec Solidaire dans Bourget  et Carole Poirier, députée sortante de Hochelaga Maisonneuve pour le Parti Québécois sont venus débattre à l’invitation des fédérations de logement communautaire et social de Montréal, de leurs projets pour notre milieu.

Outre le PLQ qui brillait par son absence, les trois autres principaux partis ont su répondre avec sérieux aux enjeux de l’heure concernant l’habitation pour les personnes à faible ou modeste revenu, les aînés, les personnes ayant des besoins particuliers, les handicapées, ou aux prises avec des problèmes de santé mentale ou à risque d’itinérance.

Appelés à s’exprimer sur le développement du logement social, les trois candidat.e.s ont démontré des approches différentes. Carole Poirier s’est engagée à bonifier le rythme actuel du développement du logement social en tirant profit des sommes issues de la Stratégie Nationale pour le Logement si le Parti Québécois venait à former le prochain gouvernement. Marlène Lessard a mis en avant que Québec Solidaire s’appuie avant tout sur recommandations du milieu et s’engage à fournir 50 000 logements sociaux et communautaires durant son mandat. Mario Laframboise quant à lui a annoncé que la Coalition Avenir Québec s’engageait à fournir les 14 000 unités de logement déjà inscrites au budget, mais le candidat n’a pas formulé de réponse claire quant aux projets de son parti au-delà de ce rattrapage des unités déjà promises.

Les trois candidats ont en revanche été unanimes sur le sujet du Fond de l’Habitation Communautaire. La décision du gouvernement libéral de transférer ces fonds vers le ministère des Finances a été qualifiée de « détournement de fonds » par Marlène Lessard, et tant Carole Poirier que Mario Laframboise ont confirmé que selon eux, le Fond Québécois de l’Habitation Communautaire doit être géré par les représentants des organismes qui y ont contribué.

L’absence du Parti Libéral était d’autant plus dommageable que la ministre de l’Habitation aurait été tout aussi fière d’y participer qu’au débat sur l’habitation organisée par le milieu des propriétaires privés qui se déroulait en matinée. Le Parti Libéral a toutefois choisi de se désister à la dernière minute.

Vous souhaitez revoir le débat ? Suivez ce lien.

Les commentaires sont fermés.